Le centre d’écoute

centreecoutePour le maintien du lien social

Au delà de la notion de “téléalarme”, Filien ADMR a développé un service de téléassistance basé sur la relation conviviale et l’écoute attentive de ses abonnés dans un souci permanent de maintien du lien social, afin de leur procurer bien-être et sécurité. Le développement de la convivialité répond à un réel besoin de l’abonné en plus de s’inscrire dans la philosophie ADMR.

L’opératrice

A chaque appel de convivialité d’un abonné, l’opératrice d’écoute l’encourage à appeler régulièrement afin de se familiariser avec le service. Elle crée ainsi un lien social avec lui en :

  • se présentant personnellement à chaque appel, lui permettant ainsi de l’identifier et de favoriser rapidement un échange de confiance,
  • personnalisant l’appel : chaque abonné est connu individuellement,
  • prenant en compte les détresses psychologiques quotidiennes.

L’abonné

L’abonné est invité à déclencher régulièrement des appels avec son émetteur. Il se familiarisera ainsi avec le bon fonctionnement de celui-ci et lui permettra :

  • de le rassurer et d’être intégré dans un environnement social connu ,
  • de lui permettre une bonne utilisation du service,
  • d’obtenir un geste de réflexe pour accroître encore plus l’utilité du dispositif.

Les opératrices d’écoute

Nos opératrices sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et sont uniquement dédiées à nos abonnés. Elles ont bénéficié d’une formation initiale sur l’écoute, la relation avec les personnes fragilisées (personnes âgées dépendantes, personnes en situation de handicap, personnes malades, etc.), la gestion de l’anxiété de l’appelant, la gestion du stress et les conduites à tenir en cas d’appel de détresse. L’ensemble du personnel bénéficie de formations continues axées sur la connaissance des publics, l’écoute et la relation d’aide et la gestion des réponses d’urgence.

Un outil pour les aidants

admr2Le service concerne également les aidants

Être aidant est une charge lourde. Très (trop) souvent, devant le poids des responsabilités qu’il porte, l’aidant s’enferme dans la crainte de ne pas en faire assez, voire dans la culpabilité. L’équilibre des aidants passe par le respect et la valorisation de leurs besoins et de leurs envies : les temps pour soi.

Plusieurs enquêtes, paroles d’experts à l’appui, l’attestent : la téléassistance est une aide au répit pour les aidants. En effet, l’installation du service permet de :

  • Prolonger le maintien à domicile de la personne aidée : rester dans un lieu connu offre l’avantage de conserver les mêmes habitudes pour l’abonné et ses proches.
  • Rassurer l’entourage, atténuer son stress. Le service est disponible 24h/24. Si un problème survient et qu’aucun membre du réseau de solidarité n’est disponible, alors les secours (pompiers, SAMU, etc.) seront directement alertés.
  • Soulager les aidants dans le rôle qu’ils assument au quotidien auprès de la personne aidée. Le service offre la possibilité d’avoir quelques instants de répit où l’aidant prend du temps pour lui.

Les derniers chiffres de l’enquête de satisfaction menée auprès de nos abonnés, indiquent que près de 100% des proches aidants se déclarent satisfaits par la prestation de service de Filien ADMR. À ce jour, près de 115 000 personnes font partie du réseau de solidarité auprès de l’ensemble de nos abonnés. Une grande majorité d’entre eux sont des aidants familiaux.

Bien-être et efficacité entre tous

La téléassistance est reconnue comme un service contribuant au bien-être des personnes âgées. C’est aussi un moyen de communication simple avec les proches et les aidants.

Fort de ces constats, Filien ADMR s’inscrit dans une démarche permettant d’apporter un soutien supplémentaire aux aidants de ses abonnés avec le développement de nouveaux services, comme :

– L’e-mail aux intervenants (bientôt disponible)

Ce nouveau service permet à chaque aidant désigné (du réseau de solidarité et/ou le référent famille abonné) de recevoir un e-mail d’information (comportant la date et l’heure de l’intervention ainsi que les suites données) lors d’une intervention des secours (pompiers, SAMU, etc.) chez l’abonné.